• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio !

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio, plus d'une heure quinze d'échanges sur différents sujets reliés au survivalisme et à l'état de la société. 


Commentaires post-discussion.

1 - Pour être précis lorsque nous parlons du parlement britannique et de la souveraineté: le Parlement est souverain dans ses domaines de compétence et la reine est souveraine dans les siens. Constitutionnellement parlant, la reine doit (devoir moral) proclamer les lois quand le Parlement lui en soumet et de ce fait, c'est le Parlement qui est souverain. Seules les actions relevant de la prérogative royale appartiennent en propre à la reine du R-U et c'est dans ce domaine seul qu'elle est souveraine, c'est à dire libre d'agir ou non. Elle est la souveraine de l'État mais son pouvoir n'est souverain que dans des domaines limités. Compliqué hein! C'est anglais, que voulez-vous...

2 - Concernant le mariage au Moyen Âge: j'ai oublié d'ajouter pendant la discussion que les jeunes filles qui se mariaient avaient intérêt à avoir des enfants à un jeune âge car l'âge accroit les risques de complications (et les anciens le savaient). En même temps l'espérance de vie était beaucoup plus basse et la période de reproduction plus courte et cela aussi, les anciens le savaient.

3 - Les libertés étaient beaucoup plus grande dans l'Ancien Régime et au Moyen Âge que maintenant. Ainsi, si seuls les nobles pouvaient porter l'épée, il n'y avait pas d'interdiction de posséder ou de porter des armes pour les non-nobles.

Quant aux impôts, si certains étaient lourds, c'était parce qu'ils étaient fixes et payables par personne, par transaction ou par nombre de feux (foyers) dans chaque résidence. Riches et pauvres payaient le même montant.

4 - L'Ère des Idéologies dans laquelle l'Occident est entré au XVIIIe siècle est une ère de régulation, de réglementation, d'encadrement et de contrôle. Les régimes qui caractérisent cette ère, c'est à dire la démocratie représentative, sont sources de perte de liberté physique et matérielle. La social démocratie ou le socialisme de marché est quant à lui source de perte de liberté intellectuelle et de totalitarisme. C'est ce que nous vivons actuellement. La seule tendance de ce système est: plus de contrôle, moins de liberté, plus de taxes, afin de récompenser les faibles de leur faiblesse via des assistances ainsi que la disparition du père du paysage familial, par encore une fois les assistances.

Songez que dans le passé, les rois adoptaient très peu de lois. Les lois en vigueurs étaient issues du droit coutumier, c'est à dire des consensus dégagés par le peuple à travers les usages et la moralité du moment, les juges ne faisant que constater les coutumes et les appliquaient. L'arrivée des chambres d'assemblées "élues démocratiquement" a eu un seul effet: une production législative toujours plus abondante et compliquée et qui dit législation abondante dit autonomie diminuée pour tous et cela, nous comme survivalistes, nous y sommes très sensibles.

Vic Survivaliste.
25 septembre 2016.

Il faut être connecté pour poster.