• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Recensions

« Too much magic : l’Amérique désenchantée » | Recension par le Saker Francophone

« Too Much Magic a été publié en 2012 (et 2014 en français aux éditions Le retour aux sources NDLR). Il met en garde et engage les gens à se méfier des pièges de la grandeur technologique et de son narcissisme. Suite à la crise financière de 2008, mon pays est entré dans une ère de pensée magique extrême à propos de ce que l’avenir exigera de nous. »James Howard Kunstler


James Howard KunstlerAvant de découvrir ce livre, l’histoire de cet auteur a démarré, pour moi, avec son interview, chez lui, par Piero San Giorgio (voir ci-dessous), un auteur suisse publié par la même maison d’édition, qui axe sa réflexion autour d’une notion large de survivalisme ou de l’art et la manière de continuer à vivre quand l’environnement social, économique ou politique s’effrite ou s’effondre autour de vous. Cela demande de se préparer et pas seulement matériellement mais aussi psychologiquement, soi-même, sa famille, ses amis et comme l’espère Kunstler, tout un pays.

Retrouvez les tous les deux autour de sa nouvelle vie, loin de New-York et de la civilisation. C’est cette interview qui m’a donné envie de gratter son site et de lire quelques textes, textes dont nous vous proposons la traduction depuis quelques mois maintenant.

« La société de l’indécence : Publicité et genèse de la société de consommation » de Stuart Ewen | Recension de l'OSRE

Ce livre a été publié en français en 1983 pour la première fois, sous le titre de « Consciences sous influence » traduisant le titre de l’édition américaine de 1976 qui était « Captains of Consciousness ».


On comprend ainsi, que pour l’auteur, il s’agissait de montrer comment le système capitaliste s’entendait à façonner les consciences afin de perpétuer son règne par un façonnement des consciences apte à lui concéder la maîtrise totale du champ social ne laissant subsister à titre de lien social que la communion dans la domination de la marchandise cristallisant tous les désirs humains. L’auteur est probablement moins connu au sein du public qui lit encore réellement (public certes restreint) que certains auteurs comme Michéa, Clouscard, les situationnistes ou Marcuse pour ne citer que quelques théoriciens ayant abordé cette question de la fascination des consciences par le monde marchand.

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio !

Vic Survivaliste reçoit Piero San Giorgio, plus d'une heure quinze d'échanges sur différents sujets reliés au survivalisme et à l'état de la société. 


Adrien Abauzit : « Redevenez français ! »

Mercredi 21 septembre 2016. Independenza webtv s'est entretenu avec Adrien Abauzit (avocat au barreau de Paris, écrivain, conférencier).


« NRBC » de Piero San Giorgio et Cris Millennium | Recension de Vic Survivaliste

Piero San Giorgio nous a de nouveau gâtés avec la sortie du livre NRBC : survivre aux événements nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques co-écrit avec Cris Millennium, un spécialiste de la question et ancien chef de la cellule NRBC du GIGN, bref lui non plus n'est pas un Deux de Pique.


Il est préfacé par Dmitry Orlov, une autre grosse pointure du sujet de l'Effondrement et du Survivalisme. (auteur de « Les cinq stades de l’effondrement », Ed. Le retour aux sources, 2016)

« NRBC : survivre aux événements nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques » | L'édito de Charles Sannat

L'édito de Charles Sannat du 13 septembre 2013 pour le site Insolentiae.com

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Statistiquement et en moyenne, nous ne risquons rien. Je dis bien statistiquement évidemment. Statistiquement, Fukushima, Tchernobyl ou Bopal, Seveso, ou encore l’arrêt du transport aérien en raison de l’éruption d’un volcan islandais au nom imprononçable n’auraient jamais dû se produire.

Statistiquement, la Première Guerre mondiale est une aberration. À quoi a-t-elle servi ? Quel était son objectif ? Pourquoi l’Europe s’est-elle entre-tuée pendant 4 ans ? Aucune réponse sérieuse n’est donnée encore aujourd’hui. Personne n’est capable d’expliquer pourquoi cette guerre a eu lieu… Statistiquement, elle ne devait pas se produire… encore moins produire la Seconde Guerre mondiale 20 ans plus tard.

Statistiquement, il y avait peu de chances que deux avions dans deux tours fassent tomber trois tours… Statistiquement, il était peu probable que 4 avions de ligne soient détournés le même jour.