• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Vidéos externes

L'Imperium contre l'Empire : Gabriele Adinolfi par les Non-Alignés

Gabriele Adinolfi est l'auteur de "Pensées Corsaires, abécédaire de lutte et de victoire" et de "Nos belles années de plomb" en Français, ainsi que de "Nuovo Ordine Mondiale" et "Quel domani che ci appartienne". Il est aussi l'auteur de deux documents politiques d'importance : "Le api e i fiori" et "Sorpasso neuronico". Il dirige le centre "Polaris", think-tank qui travaille dans les domaines de la géopolitique et des relations internationales principalement au niveau méditerranéen et européen.

Figure éminente de la droite radicale italienne, cofondateur de l'organisation Terza Posizione brisée par la répression du système dans les années 70, exilé politique en France pendant vingt ans, il est l'un des initiateurs du renouveau de la droite radicale italienne notamment par son implication auprès du mouvement d'orientation alter-nationale et sociale : Casapound Italia.

The Cure - Pictures of you

The Cure - Pictures of you (Chanson extraite de l'album Disintegration et de la compilation Mixed Up)

Le marchand de Venise

Al Pacino dans le rôle de Shylock. Jeremy Irons interprète Antonio. Réalisé par Michael Radford (2004)

La Matrice

Cinq minutes de haine pure

Que faut-il retenir du cinéma américain des trente dernières années ?

Fort peu au final.

Pourtant quelques très rares réalisateurs et/ou scénaristes ont permis à la machine hollywoodienne (ou ce qui est située à sa marge) d'être toujours juchée sur le sommet du monde.

On pense à la virtuosité et à la radicalité de David Fincher, à la flamboyance de Darren Aronofsky, à la noirceur de Christopher Nolan, au génie visionnaire d'Andrew Niccol, à la poésie ensorcelante de Sam Mendes, à l'intelligence époustouflante et à la drôlerie des frères Coen, à l'émotion qui se dégage de quelques grands films de Clint Eastwood ou encore au "tragédien grec" James Gray.

Dans cette courte liste, on oublie trop souvent un autre cinéaste qui aura marqué de son empreinte les trente dernières années, et ce, malgré une filmographie inégale : Spike Lee.

Un "Spike Lee joint" c'est au minimum toujours une surprise, un art assumé du contre-pied, une gifle en pleine figure administrée avec maestria.

Ses films les plus marquants : le génial Do the right thing, le très injustement méconnu et pourtant formidable The very black show-Bamboozled et enfin son chef d'oeuvre The 25 th hour (lamentablement traduit en français par 24 heures avant la nuit...).
Ce long-métrage offre probablement un des moments les plus intenses et les plus forts du 7ème art des trois décennies écoulées.

Cinq minutes de haine pure.

Cinq minutes qui seront ensuite contrebalancées par la scène finale de The 25th hour.

Quand une série B britannique dit la vérité

THE VETERAN

Synopsis : En rentrant d’Afghanistan, Robert Miller, un parachutiste vétéran, découvre sa ville natale en proie à une guerre des gangs. Après avoir rejeté l'offre d'un truand qui le voulait dans ses rangs, Robert est embauché par des agents du gouvernement pour une mission sous couverture. Toutefois, il se rend compte que, de ce côté, une dangereuse manipulation s'opère.

Ou comment une série B franchement bancale et très dispensable parvient l'air de rien à dire l'essentiel en seulement deux minutes à travers le discours prononcé par l'excellent Brian Cox