• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le meilleur du Web

"Le Contrarien Matin" décrypte "L'effondrement des sociétés complexes" de Joseph A. Tainter

Avant de pouvoir aborder le résultat des élections allemandes avec un peu de recul, je souhaitais faire découvrir à ceux qui ne le connaîtraient pas le travail remarquable du professeur américain Joseph Tainter dont l'ouvrage L'Effondrement des sociétés complexes a été traduit et est désormais disponible en France aux éditions Le Retour aux Sources. Vous trouverez un lien ci-dessous pour pouvoir vous procurer ce livre directement par Internet. Je vous en conseille vivement la lecture.


Jamais nous n'avons ressenti un danger d'effondrement aussi fortement

L'inquiétude des gens est aujourd'hui palpable. Nous avons peur. Nous craignons à juste titre que nos modes de vie soient profondément remis en cause par la crise que nous traversons. Pour beaucoup, les causes de cette crise restent diffuses mais le ressenti demeure juste. Quelque chose ne va pas et ce quelque chose pourrait s'avérer dramatique. Comprendre les processus, connaître l'histoire, disposer de grilles de lecture sont autant d'atouts et d'outils qui permettront à chacun d'anticiper les risques majeurs auxquels ils sont susceptibles, avec une probabilité importante, de devoir faire face. L'explosion de l'euro, l'arrivée d'un nouveau système monétaire international ou encore une crise bancaire systémique, sans oublier une crise d'insolvabilité généralisée, sont autant de « drames » qui nous pendent au nez dans un futur proche.

NON aux PROJETS FOUS de CHRISTIANE TAUBIRA


Défendez-vous ! 

En France, nous avons moins de 60 000 places de prison. C'est 2x moins que la moyenne des états européens. Mais pour Christine Taubira, c'est déjà trop...

La toute première mesure qu'elle a prise, en arrivant au pouvoir, fut d'annuler le programme de construction de nouvelles prisons décidé par le gouvernement précédent.
Elle a ensuite édicté une circulaire demandant de ne pas emprisonner les délinquants condamnés à de la prison ferme si la prison est trop remplie.
Mais ce qui se prépare est beaucoup plus grave encore !
Dans quelques jours, Christiane Taubira va tenter de faire passer une nouvelle série de mesures pour hâter les sorties de prison des récidivistes, diminuer les peines et supprimer plusieurs garanties importantes protégeant les citoyens.

Les Réprouvés d'Ernst Von Salomon : Grandeurs et limites de l'activisme

Bréviaire de plusieurs générations d'aventuriers et de militants (de « gauche » comme de « droite »), « Les Réprouvés » est l'analyse la plus fine des grandeurs et des limites de l'activisme. A travers le récit d'Ernst Von Salomon, on découvre une époque troublée où les explosifs les plus violents étaient les esprits embrasés et où les hommes pouvaient encore jouer à avoir un destin.

« Nous croyons aux instants où toute une vie se trouve ramassée, nous croyons au bonheur d'une prompte décision ».

« Peu importe ce qu'on pense. Ce qui compte c'est la manière de le penser »

L'épopée romantique, ne doit pas faire oublier que ce récit est surtout un témoignage sur une expérience personnelle à laquelle l'Histoire a donné une dimension tragique. Von Salomon se garde de tomber dans le manichéisme, sachant par expérience que les idéologies ne sont que des masques pudiques pour les passions humaines. Reconnaissant la valeur de l'adversaire, que ce soit les insurgés communistes poursuivant sous d'autres drapeaux un combat comparable au sien ou bien Walter Rathenau, à qui il rend un hommage riche d'enseignement, il tire de son époque une morale de l'action qui transcende les clivages : « Agir, agir n'importe comment, tête baissée, se révolter par principe, tendre ses énergies par tous les moyens, avec toutes les audaces, le sang ne coule jamais en vain ! ». Les seuls être qui ne trouvent nulle grâce à ses yeux sont les bourgeois, leur lâcheté les lui rend à jamais méprisables.

Affaire Cahuzac : la Suisse arrête le banquier témoin-clé pour s'être livré à du renseignement économique

Pour saisir les véritables raisons de la détention préventive de Pierre Condamin-Gerbier :

 http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20130713trib000775563/affaire-cahuzac-la-suisse-arrete-le-banquier-temoin-cle-pour-s-etre-livre-a-du-renseignement-economique.html

DU MARIAGE GAY A LA GPA EN PASSANT PAR LA PMA, LE SPECTACLE DU FETICHISME MARCHAND SE REVELE COMME LE TRIOMPHE UNIVERSEL DE LA VIE INVERSEE…

Par Francis Cousin

« …les enfants sont là transformés en simples articles de commerce… »

Marx en 1847,rédacteur de l’Adresse inaugurale de l'Association internationale des travailleurs pour l’abolition de l’argent et de l’ État

« …le facteur déterminant, en dernier ressort, dans l'histoire, c'est la production et la reproduction de la vie immédiate… »

Engels en 1884, L'origine de la famille, de la propriété privée et de l'État

«…Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l'adoption…Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence? C'est faire un distinguo qui est choquant…»

Pierre Bergé en 2013, entrepreneur en confection de luxe, homme d'affaires et mécène de toutes les impostures du marché narcissique du faux triomphant

Il y a bientôt près de deux siècles, les groupes maximalistes de la critique radicale qui défendaient une conception ontologique et émancipée de la famille humaine eurent l’intelligence et la profondeur de démontrer que la famille policée, progressivement domestiquée par la civilisation du profit ne pouvait déboucher, par la nécessité historique implacable des affaires, que sur la prostitution universelle dans l’artificiel illimité.

Chavez à Copenhague

Pour ceux qui se demanderaient ce qu'était le sommet de Copenhague et n'auraient pas le temps d'entrer dans le détail, en quelques mots : c'était une tentative de l'oligarchie anglo-américaine pour remplacer le système "Dollar as good as oil" par un système "Dollar as good as carbon". Puisque le dollar n'a plus aucun sous-jacent crédible (le pétrole s'épuise, de plus en plus de pays envisagent de passer à une autre monnaie d'échange, et l'économie US implose), l'idée était d'appuyer de fait le système monétaire international, toujours sous contrôle anglo-saxon, sur les "droits à la pollution". Je n'ai pas le temps d'entrer ici dans le détail de l'analyse, mais étudiez et vous verrez : c'était bel et bien de cela qu'il s'agissait.

Copenhague est un échec. Le système est donc, cette fois, semble-t-il vraiment au bout du rouleau. Ce qui s'est joué à Copenhague, c'est un nouvel acte de l'émergence d'un monde post-américain. Au-delà des prêchi-prêchas de la nouvelle religion écologiste, derrière les déclarations enflammées des uns et des autres (concours de mondialisme entre les mondialistes socialistes du Sud et les mondialistes capitalistes du Nord), voilà ce qui s'est joué. Nous saurons  sans doute dans un ou deux ans si la porte de sortie de l'Empire US est la négociation de sa défaite, ou l'aventure militaire.

Quoi qu'il en soit, pour l'instant, voici un grand moment dans l'histoire contemporaine : le discours d'Hugo Chavez. Ou comment, en quelques minutes, le monde post-américain dévoile ses mécanismes : la révolte du Sud, appuyée sur la puissance montante de l'alliance russo-chinoise.

 

 

Sous-catégories