• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le meilleur du Web

La guerre de l'oligarchie financière mondiale : Chinaleaks, révélation sur les secrets offshore de la Chine...

Révélations sur l'argent caché des « princes rouges » chinois...
Demandez-vous pourquoi ça sort maintenant...


On les appelle les « princes rouges ». Ils sont l'élite, étroite et ambitieuse, de la deuxième économie du monde. Liés, par le sang ou le mariage, au pouvoir en place ou à d'anciens dignitaires du Parti communiste chinois (PCC), ils ont créé des fortunes fabuleuses et cristallisent le mécontentement de la population. Car ils sont aussi le résultat d'une immense hypocrisie : ces cadres communistes affichent leurs idéaux « populaires » tout en fermant les yeux quand leurs proches utilisent leur pouvoir et leur influence pour s'enrichir. Et ce au mépris de la morale, voire de la loi : selon les documents recueillis par le Consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ), plus de 20 000 clients originaires de Chine ou de Hongkong seraient liés à des compagnies offshore situées dans des paradis fiscaux.

George Soros prévoit une crise en Chine

Pour le milliardaire Georges Soros, le pire risque menaçant le monde n’est pas l’euro, le Congrès américain ou la bulle au Japon, mais la situation en Chine. «L’homme qui fit sauter la Banque d’Angleterre» estime qu’un désastre lié à la dette chinoise est imminent.


Après ses attaques sur la livre sterling anglaise et avoir raflé un petit magot en pariant sur l’effondrement des crédits à risque (subprimes) américains, le milliardaire Georges Soros semble avoir la Chine dans le viseur.

 «La situation en Chine ressemble à celle des États-Unis avant la crise de 2008, estime George Soros. Mais, il y a une différence notoire. Aux États-Unis, les marchés financiers tendent à dominer les politiques, tandis qu’en Chine, l’État détient les banques et contrôle l’économie», a-t-il écrit dans une lettre la semaine dernière.

Quand le yuan supplantera le dollar

La tendance paraît inéluctable. Le renminbi (yuan), qui est en train de devenir une devise de règlement dans les échanges commerciaux, pourrait à terme aussi devenir la principale monnaie de réserve mondiale. Une thèse d’autant plus réaliste que Pékin ne cache pas ses ambitions en la matière.


Le 3 décembre dernier, lorsque la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT), société spécialisée dans les transactions interbancaires, a révélé que la monnaie chinoise avait ravi à l’euro la deuxième place du podium des devises les plus utilisées dans les contrats commerciaux, la surprise a été de taille. Pour le yuan, ou renminbi (monnaie du peuple), la nouvelle a constitué une forme de consécration. Depuis, certains observateurs extrapolent, et imaginent déjà un scénario qui aurait été jugé, il y a peu, totalement invraisemblable : le dollar américain détrôné en tant que devise mondiale.

Si la Chine accumule les lingots d'or, c'est pour mieux imposer sa monnaie, le yuan.

La présence, dans les coffres de la banque centrale de Chine, de plusieurs milliers de tonnes d'or devrait contribuer à consolider la confiance qu’auront les investisseurs du monde entier dans le yuan, que Pékin veut imposer comme une monnaie de réserve au même titre que le dollar.


En deux ans, la Chine devrait avoir acheté autant d'or que le stock détenu par la banque de France. Objectif de Pékin : dépasser les Etats-Unis afin de permettre au yuan de rivaliser avec le dollar.

Pour la première fois dans l’histoire, un pays devrait avoir acheté plus de 1.000 tonnes d’or en une seule année. L’année, c’est 2013. Le pays, c’est la Chine. Déjà, pour le premier semestre, la République populaire de Chine (RPC), a importé plus de 700 tonnes de métal jaune, soit 54% de plus que l’an dernier.

Le pays dépasse désormais l’Inde comme premier importateur de métal jaune au monde. Le timing de ces achats est particulièrement intelligent: les cours de l’or, à 1.313 dollars l’once, sont quasiment à un plus bas depuis trois ans. Il est aussi particulièrement "politique", car, à travers ces achats d’or, la Chine veut se construire une monnaie de réserve, avec l’objectif un jour, de remplacer le dollar…

Les banques chinoises au bord de la crise

Une pénurie de liquidités sur le marché interbancaire a contraint la Banque centrale à intervenir en urgence.


La Chine est-elle à l’aune d’une crise financière majeure ? Les tensions observées ces derniers jours entre les banques chinoises, comme la vive réaction de la Banque populaire de Chine (PBOC), la banque centrale, le laissent craindre à certains observateurs.

Jeudi 19 décembre, cette dernière a annoncé avoir procédé à des injections de liquidités à court terme sur les marchés, sans en préciser le montant.

Objectif : éteindre la flambée des taux interbancaires, ceux auxquels les banques se prêtent de l’argent, révélant que ces dernières ne se font plus confiance. Au risque que les plus fragiles ne parviennent plus à se financer. C’est ce qu’on appelle une crise de liquidités (cash crunch en anglais).

Pétition : Non à la diffusion du film Tomboy dans les écoles !

Pétition à l’attention de Monsieur le Ministre de l’Education nationale :
http://citizengo.org/fr/1021-non-diffusion-du-film-tomboy-dans-les-ecoles-dans-le-cadre-du-programme-ecole-et-cinema-mis


Depuis le lancement de la pétition, plus de 17 000 signatures ont déjà été recueillies. La contestation s'amplifie.  Trois articles en trois jours ont été publiés dans les médias français : deux articles dans Le Monde et un article dans Le Salon Beige. Ils nous invitent à rester mobilisés, à signer et à partager la pétition.

Nous ne voulons pas que l'Education nationale impose à nos enfants le visionnage d'un film qui les plonge dans le monde du mensonge, de l'idéologie du genre et de l'homosexualité. Et vous, en tant que parents, grands-parents, oncle, tante, frère, soeur, amis... le voulez-vous ? NON ! alors signez maintenant et partagez largement le lien.

Sous-catégories