• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le meilleur du Web

La Russie et la Chine ont déclaré une guerre financière totale à l'Occident

Moscou et Pékin développent de nouvelles armes dans le domaine de la finance pour mener leur guerre froide contre l'Occident. Les deux superpuissances prévoient de travailler ensemble et de se concentrer sur l’affaiblissement de la suprématie du dollar comme monnaie internationale, la création de leur propre agence de notation, d’une banque de développement, et de systèmes de paiement concurrents de MasterCard et Visa.


Les pays occidentaux ont longtemps dominé les autres marchés financiers. Le dollar demeure (pour l'instant) la monnaie de réserve mondiale, les agences de notation américaines, S & P, Moody et Fitch sont les seules à réellement faire autorité pour évaluer la solvabilité des entreprises et des gouvernements, et le FMI est encore dominé par des Occidentaux.

Mais avec les initiatives récentes de la Chine et de la Russie, tout cela pourrait bientôt changer. Les deux pays sont relativement mal cotés (La Chine est cotée AA- et la Russie BBB) par les trois grandes agences de notation (alors qu’elles décernent encore la meilleure note aux Etats-Unis, AAA…), ce qui a pour conséquence d’augmenter les taux d'intérêt qu'ils doivent payer sur leurs obligations, et dissuade les investisseurs de leur prêter de l’argent. En particulier, la cote de la Russie a été dégradée par S & P et Moody après l’annexion de la Crimée en raison des graves difficultés économiques dont elle a fait l‘expérience. La nouvelle cote qu’elles ont attribué au pays, « BBB » (Qualité moyenne Inférieure), n’est plus qu’un grade au dessus de la cote réservée à la pacotille.

Affaire Moadab : Prison ferme pour les deux membres de la Ligue de Défense Juive (LDJ) en première instance

Vendredi 20 juin 2014, comparaissaient deux membres de la Ligue de Défense Juive, impliqués dans une attaque à la bombe artisanale sur le véhicule du reporter de L'Agence Info Libre, Jonathan Moadab, en septembre 2012. Ils ont été condamnés en première instance à deux peines de prison ferme, de 10 et 6 mois, ainsi qu'à 6 000€ de dommages et intérêts à verser à la victime.



Affaire Moadab : Prison ferme pour les deux... par agenceinfolibre

La marche de nulle part vers zéro

Nous devrions revenir bientôt sur ce fait évident actuel dans le système de la communication, qui est la profusion de textes d’analyse, d’humeur, d’exhortation, de découragement, sur l’état général du monde et sur la course folle qu’il suit vers quelque chose qui ne peut être décrit que par des mots comme “catastrophe”, “effondrement”, etc. Nous donnons ici un exemple qui nous semble significatif, qui porte sur les USA.


 

Il s’agit d’un texte signé par James Howard Kunstler, décrit dans Wikipédia comme «an American author, social critic, public speaker, and blogger [...] best known for his books The Geography of Nowhere (1994), a history of American suburbia and urban development, The Long Emergency (2005) and most recently, Too Much Magic (2012)...» (publié en version française aux éditions Le Retour aux Sources, 2014) On peut dire de Kunstler qu’il est dans ses écrits, une sorte de philosophe de la prospective catastrophique, un expert d'une matière d'étude contemporaine qu’on devrait désigner comme la “crisologie décisive”, – l’étude de la succession de crises spécifiques à notre époque, dont le caractère est effectivement complètement englobé dans la dynamique crisique et ne peut être défini que par la transformation du phénomène par définition limité de “crise” devenu une sorte de phénomène structurel (voir, pour nous, l’infrastructure crisique).

Russie : Réunion spéciale de « dé-dollarisation », la Chine et l'Iran prêts à abandonner le dollar américain

Évènement historique, tout indique que nous sommes sur le point d'assister à l'effondrement de l'économie américaine, signifiant par la même la fin de l'empire hégémonique étasunien. Cette « mise à mort » doit se concrétiser sous la forme d'un accord énergétique russe avec la Chine qui devrait être signé par Vladimir Poutine lui même lors de sa prochaine visite à Pékin le 20 mai prochain.
Actualisation : La dé-dollarisation avance par la volonté russe.


J'avais récemment partagé avec vous des informations relatant cet accord et ces implications économiques, mais il est compréhensible que les multiples rumeurs du net relatant la fin de l'économie américaine ces derniers mois vous aient poussés à devenir méfiants, et ce à juste titre. Cette fois ci, le contexte est radicalement différent, et fait office de « réponse » de la part de la Russie face aux sanctions et allégations occidentales à son encontre dans le cadre de la crise ukrainienne.

 Il ne pouvait en être autrement ! Obama a osé défié Poutine sur son propre territoire, l'injuriant, maltraitant son peuple, et le menaçant par l'intermédiaire de sanctions burlesques ressemblant à s'y méprendre à une grotesque partie de poker. Seulement voilà, l'ours russe lui, ne bluffe pas ! Il n'en a de toutes manières pas le besoin, puisqu'il a en main toutes les bonnes cartes... Le veilleur

La fin de la civilisation ?

Selon la dernière étude de la NASA sur la chute de nos civilisations nous en avons au mieux pour quelques décennies avant de disparaître de la surface de la Terre.


Quel est le point de vue défendu par l’étude de la Nasa ?

On peut résumer cette étude en disant qu’elle pointe du doigt la menace d’épuisement des ressources naturelles et la répartition des ressources.
Les chercheurs ont utilisé un modèle mathématique baptisé Handy (Human and Nature Dynamical) et ont répertorié les raisons qui ont provoqué la chute d’autres civilisations : les Mayas, l’empire Mésopotamien, l’Empire romain, la dynastie Han, etc. En étudiant la dynamique homme-nature, l’étude montre qu’il y a un cycle récurrent constaté tout au long de l’histoire et qui provoque un « effondrement brutal » des civilisations.
Parmi les causes récurrentes d’effondrement, on retrouve : le climat, la démographie, l’eau, l’agriculture, l’énergie.
Lorsqu’elle se produit, la convergence de ces facteurs aboutit à un effondrement civilisationnel.
« Pour les auteurs, il serait faux de croire que les progrès technologiques permettront de résoudre ces problèmes avant qu’il ne soit trop tard, car ils entraînent une consommation plus importante. Seule solution envisagée par cette étude : la mise en place de politiques adaptées qui viseraient à réduire les inégalités et la consommation des ressources. »
En clair, cette étude de la NASA prône en réalité la mise en place de politiques systématiques de « décroissance » pour sauver l’humanité.

Coup d’État occidental en Ukraine : traduction de l’article du journal « Nie » sur Pravy Sektor et l’implication de la Pologne

Traduction de l’article complet archivé : « Tajemnica stanu, tajemnica Majdanu »
« Secrets d’État, secrets de Maïdan »
N°13/2014 de « Nie ».
Par Marek Miszczuk
Introduction par Lucien Cerise
(pour Scriptoblog)


Dans son édition du 28 mars au 3 avril 2014, l’hebdomadaire polonais « Nie » (« Non ») publiait un article sur les événements d’Ukraine. Il y était rapporté que des Ukrainiens appartenant à des organisations d’inspiration fasciste ou néonazie avaient été formés et entraînés aux méthodes putschistes par des instructeurs militaires en Pologne. Le processus s’était déroulé discrètement mais néanmoins avec l’aval du ministère des Affaires étrangères polonais environ trois mois avant le déclenchement de la crise à Kiev. Au-delà de la Pologne, l’article constituait une pièce de plus à verser au dossier des coups d’État provoqués par l’OTAN et maquillés en insurrections populaires spontanées et autres fausses révolutions « colorées ».

Sous-catégories