• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Politique

Réflexions sur le travail dominical

Par Maurice Gendre

Derrière l'affaire Leroy Merlin/Castorama, on ne trouve que des perdants et un seul vainqueur.

Parmi les perdants : la classe politique dans son ensemble. Et plus particulièrement le PS et l'UMP.

En voulant encadrer le travail dominical et refuser sa généralisation (à raison), le PS est accusé par l'UMP de façon fort malhonnête de vouloir "empêcher les Français de travailler et de les appauvrir" et d'un autre côté on reproche (à juste titre) aux sociaux-démocrates de céder aux caprices des grandes boîtes en organisant une réunion d'urgence dès le lendemain des ouvertures illégales pour trouver notamment une solution concernant ces deux géants du bricolage ainsi que pour d'autres entreprises qui souhaitent élargir le travail au dimanche.

M. François Hollande ayez du bon sens et vous vaincrez le chômage plutôt que de l’aggraver !

Le non regretté François Mitterrand déclara un jour de 14 juillet qu’« En matière de lutte contre le chômage, on a tout essayé ». Effectivement, la gogôche avait essayé tout ce que son pauvre logiciel ringardo-bureaucrato-debilo-soviétoïde avait en stock. Toutefois, à côté des rustines inefficaces de la gauche, existent mille et unes armes à ce jour inutilisées. L’échec des gouvernements successifs en matière de chômage n’est pas une fatalité. Ce n’est que la conséquence logique de leur soumission à la bureaucratie orwello-européiste et à tous les dogmes du mondialisme. La France possède en elle toutes les ressources pour vaincre le chômage. Mais pour cela, il faut armer nos entreprises de boucliers et d’épées pour arrêter la destruction d’emplois et décupler la création d’emplois.

L’extraordinaire esprit d’entreprendre du peuple français

Selon une idée reçue, le jeune français n’aurait qu’un rêve : celui de devenir un jour fonctionnaire. Plus largement, le peuple français, du fait de ses origines paysannes et d’une tradition étatiste, serait un peuple peu porté à la culture d’entreprise, contrairement, par exemple, au peuple anglais. La réalité dément catégoriquement cette chimère. Sans parler de l’auto-entreprenariat, en moyenne, plus de 20 000 entreprises sont créées chaque mois en France. Malgré le bourbier administratif, malgré le guet-apens fiscal, malgré l’absence d’aide réellel des pouvoirs publics, malgré l’absence de filet de protection des entrepreneurs, chaque mois, des dizaines de milliers de français, face à l’adversité, se lancent dans l’aventure entrepreneuriale. Ce chiffre n’est pas anodin. Il atteste de la créativité et du désir de liberté de notre peuple. Comme le disait Jean Bodin, il n’est de richesse que d’hommes.

FN : les raisons d’un succès

L'intelligentsia politique et intellectuelle de la République est tétanisée par la montée du Front national. Dernièrement, Manuel Valls, à l'université d'été du PS, ainsi que la CGT et la CFDT, ont lancé un signal d'alarme. Le Front de gauche, de son côté, non sans humour, se présente maintenant depuis plusieurs années comme un remède contre le Front national, avec le succès qu'on connait.

Quelle est donc la cause de cette ascension ? Pourquoi peut-on être certain qu'elle n'est pas prête de s'arrêter ?

La France souffre actuellement de trois grands maux : la contre-colonisation sous tutelle mondialiste, le retour de la razzia et le pillage de ses ressources par l'oligarchie financière. Ces maux trouvent leur origine dans la mondialisation, l'Union européenne et l'immigration de masse.

Face au retour de la razzia, stop à la racaillophilie victimaire

Vendredi 16 août, la ligne B est arrêtée pour cause de travaux. Pour pallier cela, la RATP met en place des lignes de bus, à partir de la station  Stade de France.

Vers 19 heures, un bus part de la station Stade de France Saint-Denis. A l’intérieur, une population bigarrée, de la femme voilée se rendant à telle ville de banlieue au touriste japonais, se rendant à l’aéroport Charles De Gaulle. Parmi cette population, un ami de votre serviteur est présent.

Aux environs de la Courneuve, soudainement, surgissent une vingtaine de finlandais, de dix-sept à vingt-cinq ans, armés de pierres et de divers autres projectiles. Sans raison aucune, les Finlandais caillassent le bus. Les passagers, pris de terreur, hurlent leur panique. Le bus continue sa route, comme si de rien n’était…

Féodalisation de la France et négationnisme médiatique de la presse de gauche

Cette anecdote n’intéressera pas notre presse, essentiellement de gogôche, qui ne parle pas de ce qui ne rentre pas dans sa grille de lecture bobo, multiculturaliste, européiste, vivre-ensembliste et mondialiste. Rappelons-nous du négationnisme médiatique lors du pillage de morts et de l’agression des sauveteurs dans l’affaire du déraillement de Brétigny.

Interdiction du voile : une hypocrisie immigrationiste

Texte rédigé par Adrien Abauzit

Allons droit au but sans tourner autour du pot : s'il y a aujourd'hui en France des millions de musulmans, c'est parce que l'UMP et socialistes ont tout fait pour faire venir des millions d'africains sur notre sol. Le phénomène de conversion des français de souche à l'Islam existe, mais il est marginal.

Contrairement à ce qu'a toujours cru notre intelligentsia stupide, un africain n'est pas aussi lobotomisé et déraciné qu'un bobo. Un africain a une religion, des racines, une histoire. On ne voit pas pourquoi le fait de fouler le sol de France devrait les lui faire abandonner. Ceci n'est pas une critique : si l'auteur de ses lignes devait aller vivre dans un pays étranger, lui aussi voudrait conserver la culture, la langue et la religion qui le structure.

L'interdiction du port du voile à l'Université, au collège, ainsi que l'interdiction de la burka n'ont qu'un but : masquer aux français les conséquences inéluctables de l'immigration, soit le choc entre les codes sociaux français et les codes sociaux immigrés.

Ne plus employer les mots de l'Ennemi

dissidence-silencieuse1-700x325La Dissidence devrait s'astreindre à cet effort : ne plus désigner par la gauche et par la droite autre chose que le PS et l'UMP.
Soit la très large négation de ce que furent historiquement la Gauche et la Droite.
Soit les deux ailes du parti unique ou pour reprendre la formule de Jean-Claude Michéa ces deux formations qui constituent "l'alternance unique".
Et encore, si l'on pouvait éviter d'employer ces deux vocables en toutes circonstances, cela ne serait que mieux.