• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Information à géométrie variable

goebbels_croquis

En cette première journée de sarkozysme appliqué, nous avons déjà une première indication de la méthode de gouvernement qui sera suivie par la nouvelle équipe dirigeante : l'information à géométrie variable.

Fatigué d'écrire le prochain chapitre d'un petit truc en cours, genre roman noir, manip policière, par curiosité, je surfe deux minutes sur le web et je tombe sur une dépêche AFP... qui me fait repenser à mon chti roman en cours, justement.

Des incidents très violents ont éclaté partout en France dans la nuit de dimanche à lundi. Le bilan officiel, qui a été arrêté à 6 heures du mat et ne sera pas réactualisé (1), fait état de 367 voitures incendiées, 28 policiers blessés et 270 arrestations.

Ce bilan arrêté à 6 heures et non réactualisé ne concerne que les faits comptabilisés à 6 heures. C'est à dire que si vous vous êtes levé à sept plombes du mat pour trouver votre caisse carbonisée, officiellement, votre bagnole n'a pas cramé cette nuit. Il faisait jour quand vous l'avez trouvée calcinée, donc elle n'a pas brûlé de nuit. CQFD.

Comment faire baisser la fièvre ? En cassant le thermmomètre, répond le spin doctor Sarko.

Un examen attentif des relevés d'incident locaux permet en outre de constater que le bilan officiel tait certains faits, purement et simplement occultés. La préfecture de police de Paris fait état à elle seule de 33 policiers blessés - soit plus que le total national. Cherchez l'erreur. Pas grand chose non plus, dans le bilan officiel, sur les incidents très violents qui ont émaillé la nuit à Nantes, Toulouse et Lyon, rien sur une attaque de bus au cocktail molotov, pourtant rapportée par diverses dépêches.

Voilà donc une première indication sur ce que sera la gestion sarkozyste de l'insécurité...

Etape 1 :  créer les bases objectives qui permettent le développement de l'insécurité (paupérisation et précarisation, immigration clandestine),

Etape 2 : promettre au bourgeois effrayé qu'on le protègera, encaisser les dividendes électoraux,

Etape 3 : mettre des flics partout pour montrer qu'on fait quelque chose, "ce qu'il faut", truquer les chiffres pour donner l'impression qu'on obtient des résultats,

Etape 4 : pendant ce temps, laisser se propager l'insécurité réelle pour continuer à effrayer le bourgeois, et c'est reparti pour un tour, la martingale fonctionne à tous les coups, voir étape 1.

Chapeau l'artiste !

(1) Rectification : après avoir annoncé un bilan non actualisé, la Direction Générale de la Police Nationale, sans doute débordée par l'afflux de protestations, s'est résignée à fournir un nouveau bilan. On en est à 730 véhicules incendiés, l'équivalent d'une petite nuit d'émeute en novembre 2005.

Il faut être connecté pour poster.