• Bienvenue

    A l'origine de Scriptoblog, il y a une conviction : pour nous, la littérature doit parler de la vie et pas de la morale, sauf quand la morale sert la vie. Nous refusons les visions désincarnées, les idéaux ne nous parlent que s'ils parlent du réel. Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

  • Michel Drac

    « Nous approchons d’un moment critique dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu’en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Critiquer n’est plus suffisant : il faudra être capable de proposer quelque chose… »
  • Carroll Quigley

    Grâce aux travaux de cet universitaire américain, il est désormais possible de mieux connaître les arcanes de ce monde oligarchique opaque dont l’action a été déterminante pour le monde anglo-saxon et, par ricochet, pour la planète entière…
  • James Kunstler

    Avec une grande clairvoyance et une vision pragmatique du monde, Kunstler soutient que le temps de la pensée magique et de l’attente de miracles est révolu et que le temps est venu de commencer à se préparer à une très longue crise…
  • Jack Donovan

    Depuis un certain temps, la société occidentale a déclaré la guerre à la virilité : théorie du genre, féminisme, mondialisme, déracinement. Jack Donovan relève le défi. Il balaie l’échiquier d’un poing rageur. Son projet : détruire cette civilisation pour libérer les hommes afin qu’ils retrouvent leur vraie nature..
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Actualité des éditions Le Retour aux Sources

Les Secrets de la Réserve Fédérale

secretsFED_gd

L'équipe de scriptoblog.com vous propose ici la traduction française d'un ouvrage majeur, indisponible jusqu'ici dans notre langue : Les secrets de la Réserve Fédérale, d'Eustace Mullins. Le traducteur, Jean-François Goulon, a enrichi l'ouvrage par de très nombreuses notes, toujours bienvenues, et effectué un véritable travail d'archiviste pour assurer la recension exacte des diverses parties de l'ouvrage, parfois publié, en anglais et dans d'autres langues, sous une forme abrégée.

Un classique, que tout honnête homme devrait lire : voici toute l'histoire de la FED, de ses origines à ses prolongements dans l'après Seconde Guerre Mondiale. Un livre tellement explosif que dans l'Allemagne occupée par les forces étatsuniennes, au début des années 60, il fit l'objet d'un autodafé public, par décision de justice !

 La plupart des gens, aux Etats-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de Réserve Fédérale, mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n'en est rien : la Réserve Fédérale est une institution privée, possédée par des banques commerciales...

Disponible dans la boutique. 

Eléments en ligne pour "Les secrets de la Réserve Fédérale"

LES SECRETS DE LA RESERVE FEDERALE

Documents annexes

Figurent ci-dessous les éléments Internet qui n'ont pas été inclus dans le livre publié par les éditions du Retour aux Sources, pour ne pas surcharger la présentation, et sachant que ces documents, imprimés au format livre, sont parfois à la limite de la lisibilité.

Nous reproduisons ici tels quels les tableaux établis par Eustace Mullins, il y a cinquante ans. En tant que tels, ils constituent en effet les pièces à conviction du dossier à charge réuni par l'auteur, et comme toute pièce à conviction, ils doivent rester conformes à leur version initiale, sans ajout ni retouche.

Si vous tombez sur cette page au hasard, et si vous vous demandez à quoi correspondent ces organigrammes, il ne vous reste plus qu'à lire Les Secrets de la Réserve Fédérale : qui contrôle l'économie occidentale, depuis quand, comment et pourquoi.

Publication de "Refaire la France"

refairelafrance_gd

Un manifeste initialement rédigé sous la direction de Sébastien Derouen, dans le cadre de l'association Egalité & Réconciliation, et aujourd'hui considérablement enrichi.

Un manifeste préfacé par Bruno Gollnisch.

Et un manifeste aujourd'hui offert à qui voudra bien s'en saisir.

La voix du bon sens, tout simplement...

La quatrième de couverture :

Aujourd'hui les Français, comme les autres Européens, ressentent à la fois l'urgence vitale d'agir et une profonde désorientation, tant la perverse nouveauté de la situation à laquelle ils sont confrontés, et des discours dont elle est revêtue, la fait échapper à toutes leurs prises. En même temps, tout se passe comme si, sur les points les plus essentiels, chacun pressentait obscurément ce qu'il en est et qu'il faudrait faire ; mais le conditionnement permanent et mensonger que l'on nous impose depuis si longtemps nous rend souvent incapables de penser ce que nous savons bien, au fond de nous, être juste et sain. Ce manifeste, dans la plupart des idées qu'il développe, ne prétend pas être absolument original. Il n'ambitionne que de mettre sous les yeux de notre claire intelligence ce qu'un instinct très sûr nous invite à penser, mais qu'une éducation mal conçue n'a que trop souvent étouffé. Que chacun le lise, le confronte à ce qui est écrit en lui-même et en tire le parti que cette comparaison lui inspirera : car il ne s'agit plus seulement de dénoncer ou de comprendre, mais de se regrouper et de s'organiser en vue de reprendre nos vies en mains. Vite.

Disponible dans la boutique


Publication des "Secrets de la Réserve Fédérale"

secretsFED_gd

L'équipe de scriptoblog.com vous propose ici la traduction française d'un ouvrage majeur, indisponible jusqu'ici dans notre langue : Les secrets de la Réserve Fédérale, d'Eustace Mullins. Le traducteur, Jean-François Goulon, a enrichi l'ouvrage par de très nombreuses notes, toujours bienvenues, et effectué un véritable travail d'archiviste pour assurer la recension exacte des diverses parties de l'ouvrage, parfois publié, en anglais et dans d'autres langues, sous une forme abrégée.

Un classique, que tout honnête homme devrait lire : voici toute l'histoire de la FED, de ses origines à ses prolongements dans l'après Seconde Guerre Mondiale. Un livre tellement explosif que dans l'Allemagne occupée par les forces étatsuniennes, au début des années 60, il fit l'objet d'un autodafé public, par décision de justice !

Un demi-siècle plus tard, la vérité existe encore...

La quatrième de couverture :

La plupart des gens, aux Etats-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de Réserve Fédérale, mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n'en est rien : la Réserve Fédérale est une institution privée, possédée par des banques commerciales.

Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C'est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C'est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C'est une enquête minutieuse, servie par l'honnêteté et la compétence. C'est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde depuis un siècle.

Dans ce livre, vous apprendrez entre autres choses que : le système de la Réserve Fédérale n'est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C'est un syndicat d'émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l'argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est probable que les deux guerres mondiales n'auraient pu être ni déclenchées, ni financées.

Et surtout vous apprendrez que, pour citer Henri Ford, un grand capitaine d'industrie et un VRAI Américain : "l'unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles." Des mots qui, à l'heure actuelle, prennent une actualité brûlante...

Disponible dans la boutique

 

Publication de Choc et simulacre

chocsimulacre

Présenté par Michel Drac, ce livre de synthèse offre un panorama des forces agissantes autour du concept pivot de « Choc des civilisations ». C’est une analyse et mise en perspective des trois grandes tendances qui débattent, collaborent et s’affrontent au sein des élites dirigeantes anglo-saxonnes et israéliennes : les néoconservateurs, les conservateurs réalistes, les mondialistes. Ce livre décode la complexité interne du phénomène impérialiste à ce stade de son développement, pour expliciter les stratégies de communication polymorphes, à la fois complémentaires et concurrentes, déployées par la puissance américaine et ses alliés, britanniques et israéliens.

Sont abordés :

- La genèse et le développement du concept de « choc des civilisations », autour des œuvres de Samuel Huntington et Victor Davis Hanson.

- Les concepts et méthodes de la « guerre de quatrième génération », conçue par les stratèges US, ainsi que leurs diverses déclinaisons par le Project for a New American Century, Zbigniew Brzeziński, George Soros.

- Les stratégies de communication utilisées actuellement pour déstabiliser le régime iranien et/ou préparer une attaque contre l’Iran.

Ce livre aborde aussi la question de l’immigration musulmane en Europe, et de son instrumentalisation possible, dans le cadre d’une stratégie impérialiste visant à fragiliser l’Etat français.

Disponible dans la boutique.

Cadeau : Babakar et le sociologue d'Etat

Nouvelles_scanda_4a927f2367722


Récemment est paru dans l'Aberration un texte qui, franchement, ne pouvait paraître que dans ce journal-là.

Dixit une improbable bande de plumitifs...

"Pour les cinq de Villiers-le-Bel

A Villiers-le-Bel, les 25 et 26 novembre 2007, un renversement s’est produit : ces gamins que la police s’amuse de mois en mois à shooter ont à leur tour pris leurs aises avec ceux qui les ciblent. Ces quartiers submergés par une occupation devenue militaire ont, un temps, submergé les forces d’occupation. Les roueurs ont été roués. L’espace de deux soirées, la peur a changé de camp. Comble de l’horreur, il paraît que les émeutiers étaient «organisés».

C’est cela l’événement de Villiers-le-Bel. Si l’ordre de ce monde s’affirme jusque dans les recoins les plus infimes de l’existence comme un ordre policier, cet ordre a été, en un point nommé Villiers-le-Bel, renversé. [...] En novembre 2007, l’histoire était à Villiers-le-Bel. Dans ces moments politiques, les choses sont rendues à une simplicité aveuglante. On est soit du côté de la police, soit du côté du peuple. Il n’y a pas de tiers parti.

Aujourd’hui s’ouvrit à Pontoise le procès des prétendus «tireurs de Villiers-le-Bel». L’année dernière, le procès des premiers émeutiers avait été l’occasion d’une formidable unanimité journalistique contre les prévenus, et c’est le même phénomène qui se profile aujourd’hui. Comme Gambetta traitait la Commune d'«insurrection criminelle» et célébrait «le dévouement, la sagesse» des conseils de guerre chargés de liquider les communards, comme le bon Tocqueville louait durant le massacre de juin 1948 (sic) ces troupes qui «font admirablement leur devoir», les inculpés seront forcément présentés comme des délinquants-polygames-à-femme-en-burqa. [...]

Une justice qui avaliserait de tels procédés ne serait plus qu’une chambre d’enregistrement de l’arbitraire policier. Ce serait une nouvelle étape dans la «guerre totale aux bandes» où le pouvoir en place croit trouver son salut. Ce serait couvrir la vengeance privée de l’institution policière contre le peuple de Villiers-le-Bel. [...]"

Signataires : Pierre Alféri Ecrivain, Keny Arkana rappeuse, Miguel Benassayag Ecrivain, Rokhaya Diallo Militante associative et chroniqueuse, Dominique Grange Chanteuse, Eric Hazan Editeur, Hugues Jallon Editeur, Serge Quadruppani Ecrivain, Benjamin Rosoux Tarnacois,  Bob Siné Dessinateur, Jean-Marie Straub Cinéaste, Miss. Tic Artiste plasticienne, Rémy Toulouse Editeur, Dominique Tricaut Avocat, Antoine Volodine Ecrivain.

Ce texte, qu'on pourra trouver caricatural, nous rappelle une des "nouvelles scandaleuses" de Maurice Gendre et Jef Carnac. Et ça nous le rappelle tellement, que nous ne résistons pas au plaisir de vous offrir cette "nouvelle" ô combien scandaleuse... et prémonitoire : "Babakar et le sociologue d'Etat".